Louise, tu étais la beauté, l’esprit, la grâce incarnés. Et ton jeu était sublime. Pourtant, un seul film, LOULOU, aura marqué ta carrière. Hollywood, “l’inhumaine usine à films”, t’a très vite blacklistée. Parce que tu en refusais les règles ? Sans doute… Mais aussi, tu disais de toi-même : “Je suis le poignard de ma propre plaie”. Pourquoi, Louise ?

Louise, le venin du scorpion

  • Scénario : Chantal Van den Heuvel
  • Dessin : Joël Alessandra
  • Éditeur : Casterman
  • Année : 2016